Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Vivre à Malmedy / Mobilité / Politique de Mobilité

Politique de Mobilité

 

En 2010, un Plan Communal de Mobilité a été réalisé et a permis d’établir un diagnostic des problèmes de mobilité.

Avec 54 % de la population vivant à moins de 2 kilomètres du centre-ville, 84 % à moins de 5 kilomètres, et un dénivelé relativement faible dans ces distances, le potentiel en matière de déplacements courts et donc de mobilité douce est certain sur la commune.

Pourtant, comme dans beaucoup d’autres communes, l’usage de la voiture domine largement les autres modes de déplacement à Malmedy. Le Plan Communal de Mobilité a dressé les constats suivants :

  • l’offre en transports en commun est peu performante, avec une mauvaise déserte et une faible fréquence des passages, aussi bien pour les liaisons de type intra-communales proposées par les bus T.E.C. que pour les liaisons interrégionales vers les grands centres urbains tels que Liège ou Namur. Le taux d’utilisation du covoiturage est par ailleurs très faible ;
  • les infrastructures pour la mobilité douce sont à améliorer : le réseau cyclable se limite au Ravel, qui contourne le centre-ville. Le vélo est sous-utilisé, et la circulation piétonne n’est pas toujours aisée avec des aménagements discontinus dans le centre-ville ;
  • la sécurité aux abords des écoles est jugée insuffisante.


Le Plan Communal parcourt également les nuisances liées à l’usage excessif de la voiture, qui sont préoccupantes : problèmes de congestion notamment au niveau de l’avenue des Alliés et du centre-ville, problème vitesse, de sécurité, … Le plan communal fait évidemment des propositions concrètes pour résoudre ces nuisances ; en veillant cependant à rester prudent en évitant d’encourager davantage l’utilisation de la voiture. 

Vu la situation, il nous semble donc évident que rééquilibrer les différents modes de déplacement alternatifs à la voiture et requalifier les espaces publics comme lieux de vie et d’échanges sociaux est la piste principale pour la résolution des problèmes de mobilité. Le développement de notre réseau cyclable de même que l’amélioration des cheminements piétons dans notre centre-ville est donc prioritaire. L’appui de la région wallonne nous est indispensable afin de nous encourager dans cette belle démarche.
 

En 2015, un plan d’actions complémentaire a également été réalisé pour la périphérie Sud du centre-ville.

> Cliquez ici pour télécharger le Plan Communal de Mobilite (2010) <
> Cliquez ici pour télécharger le Plan d’Actions Complémentaire de la périphérie Sud du centre-ville (2015) <
 

Depuis, bon nombre de projets ont été réalisés ont sont décrits dans cette rubrique.


La ville a entrepris de revaloriser son centre urbain par la concrétisation des projets suivants :

  • le réaménagement du parc du Châtelet ;
  • la revitalisation du quartier de la rue Cavens et de la place de Rome.

 

En périphérie du centre-ville, il s'agit de :

  • l'agrandissement du rond-point Ubac ;
  • la réfection de la rue des Arsilliers.

 

En dehors du centre-ville, la réalisation du rond-point de Baugnez a permis d'améliorer la sécurité de ce carrefour.

Actions sur le document
Visuel